Très attachée aux formes organiques et anthropomorphes, je m'inspire de ce qui nous entoure et l’emmène ailleurs. Je retranscris un univers formel rappelant la matière mouvante. Le mouvement proposé nous réfère à quelque chose de vivant, à l’image de la nature en mutation et imprégné d’une sensualité charnelle. La notion de "biomorphisme" est importante. Le vivant est suggéré au moyen de formes non figuratives à la fois familières et énigmatiques. La céramique est pour moi un matériau idéal pour évoquer plastiquement des dynamiques ou des processus organiques. Transformé par mon imaginaire, d'un motif d'inspiration naturaliste accouche une sculpture éloignée de son modèle d'origine. La matière apparaît autonome, en train de se développer dans des directions jusque-là inexplorées.  Comme des rébus visuels, sans solution définitive, les sculptures sont figées en pleine métamorphose. Avec poésie et non sans humour, elles donnent à voir des volumes attirants et intrigants à la fois.

 

 

L’esprit hésite entre une explication rationnelle et irrationnelle.